Céline Cartillier

2 > 15 janv. 2019

champ constant

représentations les V.8 + S.9 février 2019

« Au début du travail de recherche, je découvre l’épisode d’une série télévisée réalisée par Anne-Marie Miéville et Jean-Luc Godard en 1976 intitulée Six fois deux. Dans l’épisode « 1b », Jean-Luc Godard interviewe un agriculteur prénommé Louison dont la parole relate entre autres les gestes qui rythment son travail, la situation économique des agriculteurs, leur soumission aux normes… Et tout particulièrement dans la seconde moitié du film, Louison s’exprime sur l’absurdité de la propriété des sols, qu’elle soit individuelle ou qu’elle soit collective.

A la découverte de ce document, je fus saisie par le contenu de la parole de Louison, élaborée sur le vif, par son analyse et sa lucidité, précise, engagée mais semblant se refuser à jeter des conclusions dogmatiques. Les constats qu’il établit au fil de l’interview m’apparaissent à la fois parsemés d’indices de l’époque à laquelle ils furent émis – le milieu des années 1970 -, à la fois contemporains des temps que nous vivons et probablement valables dans les années à venir. J’ai été touchée également par la prosodie de la parole de cet homme, par sa musicalité, son débit, son rythme, son timbre.

Ainsi, j’ai décidé d’apprendre des morceaux choisis du discours de Louison, de son contenu comme de son phrasé et de sa prosodie, pour en faire l’ouverture de Champ constant. A travers la pratique d’interprétation de sa parole, je me suis trouvée face à ces interrogations : que veut donc dire s’imprégner de la parole (sens et mélodie du discours) de cet agriculteur et de la rendre dans un contexte de représentation ? Comment la servir au plus près de sa source sans pour autant faire un exercice d’imitation ? Comment devenir le transistor du discours de Louison, de ce document ? » – Céline Cartillier

De cette intrigue initiale, Céline Cartiller est partie à la rencontre de nombreux agriculteurs pour concevoir un projet chorégraphique mêlant les lois, les usages, les gestes et les croyances lié au travail de la terre.

+ d’informations sur céline cartillier