antigone, une autre histoire de l’europe

vincent collet — le joli collectif

intervilles diplomatique
à partir de 14 ans / durée : 1h20

ANTIGONE, une autre histoire de l’Europe est le récit d’un groupe qui, pour retrouver sa propre puissance d’agir, part en voyage pour comprendre les enjeux de la politique actuelle dans les coulisses de Bruxelles.

Dans ce lieu supra-gouvernemental, où se situe le pouvoir ? Qui prend les décisions ? Quelle est la place des lobbies, de la finance et de la société civile ? À l’histoire d’Antigone refusant le diktat de Kréon se mêlent des extraits d’interviews réalisées avec plusieurs interlocuteur.rice.s des institutions européennes (député.e.s, lobbyistes, membres d’ONG…).

Dans ce second volet du triptyque Pouvoir / ou pas, les quatre interprètes mettent littéralement en scène « le corps du pouvoir » par une succession de jeux de confrontation et d’agilité au cours d’un étrange marathon et font émerger les corps en prise avec l’urgence de la décision, la maîtrise, le déplacement, le combat. Le corps et son expérience, comme l’autre lieu du pouvoir.

 

Informations pratiques

Générique

Concept et mise en scène : Vincent Collet avec la collaboration de Pierre Déaux
Écriture et jeu : Marie-Lis Cabrières, Vincent Collet, Fanny Fezans, Vincent Voisin
Création lumière : Florian Leduc
Costumière : Angèle Micaux
Scénographie : Marine Brosse
Création sonore : Anne Lepère
Technicien lumière et son : Ewen Toulliou
Conseils dramaturgiques : Julie Valéro
Production / diffusion : Elisabeth Bouëtard et Marion Le Guerroué

Production : Théâtre de Poche, scène de territoire pour le théâtre – Bretagne romantique et Val d’Ille-Aubigné.
Coproducteurs : Le Canal, Théâtre du pays de Redon, scène conventionnée pour le théâtre / Le TU-Nantes, scène conventionnée jeune création et émergence / Théâtre de la Balsamine – Bruxelles.
Avec le soutien à la résidence de La Maison du Théâtre – Brest / du Vivat, scène conventionnée art et création – Armentières / La Bellone, maison du théâtre – Bruxelles.
Ce projet a reçu l’aide à la production du ministère de la Culture – DRAC Bretagne.

Bio

Vincent Collet est metteur en scène, comédien et fondateur du joli collectif. Depuis 2010, il co-dirige le Théâtre de Poche avec Vincent Collet, Damien Krempf et Robin Lescouët.

Il travaille actuellement avec Marie-Lis Cabrières, Fanny Fezans et Vincent Voisin à la création du triptyque Pouvoir / Ou pas.

« Comment le pouvoir s’exerce-t-il ? De quelle liturgie la force a-t-elle besoin pour s’exercer ? Quelle est la dimension organique du pouvoir, où se situe-t-il dans les corps ? L’exercice du pouvoir est fait d’injonctions contradictoires, d’une perpétuelle recherche d’équilibre, souvent introuvable. » – Vincent Collet

Aveugles constitue le premier volet de ce triptyque. Il questionne le pouvoir en tant que sentiment de capacité, de possibilité d’organisation au sein d’un groupe social réduit (association, conseil municipal, famille).
Le pouvoir est fréquemment analysé sous une forme ternaire : exécutif / législatif / judiciaire (comme le théorise Montesquieu) ou bien : pouvoirs reliés au passé (le sage) / au présent (le chef) / au futur (le barde, le chaman) (division établie par des sociétés traditionnelles) ou encore : imposer une décision / éviter certains sujets / influencer idéologiquement (d’après le sociologue politique Steven Lukes). C’est ainsi que Vincent Collet décide d’entamer une étude du pouvoir, plus sensible, moins rationnelle mais éclairante, au travers de trois fables :
Aveugles – centré autour du groupe, de l’immobilisme et de la délibération.
Antigone – questionnant le corps du pouvoir dans l’urgence de l’action.
Projet Justice – autour du droit, de la jurisprudence et des normes à venir.

Les quatre mêmes interprètes seront distribués dans ces trois volets. La logique d’appropriation d’un sujet par l’expérience réelle et d’une écriture qui se tisse entre la discussion au plateau autour de cette expérience et l’émergence d’une situation fictionnelle sera la même.