atelier club travail

mathilde maillard

ouvert à tous.tes travailleurs.ses (ou non) de tout âge et tout genre
atelier en 3 après-midi / 15 personnes maximum
V.23 – 16:00 > 19:00 + S.24 – 13:00 > 16:00 + D.25 – 13:00 > 16:00
inscriptions : mathilde.lejas@theatre-de-poche.com

Au sein du Club travail, groupuscule à géométrie variable, Mathilde Maillard organise des rassemblements-chorale, des manifestations sur le vif et des conversations où se discute l’art, la vie, le quotidien et vice-versa. Ici, elle met en place un espace de rencontre pour se raconter le travail : qu’est-ce-qui nous (pré)occupe ?

À l’aide d’outils, de petits feux ou de jeux divinatoires, elle nous invite à réfléchir ensemble aux notions d’engagement, de résistance et d’entraide. Pour partager nos expériences ordinaires et réfléchir aux possibilités de revirements individuels et collectifs et se rappeler que nous sommes tous notre propre petite institution ou notre petite entreprise.
Dans cet atelier, on explorera tout particulièrement la façon dont le travail dit artistique regarde le travail dit non-artistique et vice-versa, pour voir si on n’aurait pas oublié un truc soit dit en passant.

Informations pratiques

Bio

Mathilde Maillard englobe ses différentes activités sous l’appellation-casquette d’artworkeuse (travailleuse culturelle).

Basée à Bruxelles depuis 15 ans, elle a travaillé en production pour diverses institutions et artistes/regroupements d’artistes (Halles de Schaerbeek, Kunstenfestivaldesarts, Damaged Goods…).
Elle collabore depuis 2011 avec l’Amicale de production, coopérative de projets artistiques où elle a été tour à tour coordinatrice des projets pendant 3 ans, productrice, voix off et co-autrice/performeuse.

Actuellement, elle s’interroge sur notre relation biaisée voire blessée au travail et fouille sous les chaises des bureaux pour trouver des traces de systèmes d’entraide et de bienveillance dans le quotidien du travailleur parfois étrangement appelé « autonome ».

Sous l’intitulé Club Travail, elle organise avec des cercles de travailleurs.ses en jachère des battements en retraite dans la verdure pour réfléchir à de meilleurs agencements durables entre travail et vie quotidienne, des séances nocturnes de tarots du travail, des impressions sauvages de carnets de poésies à la photocopieuse et organise des workshops et des évènements qui interrogent les liens entre travail artistique et travail tout court.