camping interdit

benoît sicat
— 16 rue de plaisance

aire de jeux pour petits et grands
à partir de 1 an / durée ≈ 40’
tarif unique : 3€ pour tous (y compris bébés et jeunes enfants)

ATTENTION 6 LIEUX :
tournée en bretagne romantique et val d’ille-aubigné

« Il nous est toujours plus facile d’interdire que d’autoriser ».

Benoît Sicat se refuse à interdire et propose au contraire pleine liberté au spectateur : interagir avec les tentes à disposition ou observer.

Vous êtes ici face à un camping pas comme les autres : tout y est permis, sauf dormir ! Dans cet espace de jeu partagé, on trouve une tente serre, dans laquelle on pourrait cultiver un jardin nomade, une tente hamac où l’on peut dessiner, une tente balançoire, une tente à roulette… Vous autoriserez-vous à aller explorer toutes les facettes de ces tentes atypiques ?

Le théâtre est l’occasion de se rassembler pour partager un moment ensemble. Une représentation est toujours unique : le moment partagé est différent en fonction des personnes qui le partagent. Benoît Sicat bouscule cette notion en décalant la relation entre les artistes et les spectateurs. Tous sont immergés dans un même espace et sont libres de leurs déplacements. Tout peut donc arriver !

 

une guinguette pour petits et grands dans la campagne

Le temps d’une matinée ou d’un après-midi, visitez notre campement itinérant en famille. Vous y découvrirez le bar à jus, le coin lecture, des impromptus musicaux… et le Camping interdit !
Départ toutes les heures, pour une durée maximale de 40 minutes

la tournée :

Montreuil-sur-Ille : Me.8 mai 10:30 > 12:30 / 15:00 > 18:00
Vignoc : S.11 mai 10:30 > 12:30 / 15:00 > 18:00
Cardroc : D.12 mai 15:00 > 19:00
Saint-Aubin-d’Aubigné : Me.15 mai 10:30 > 12:30 / 15:00 > 18:00
St-Domineuc : S.18 mai 10:30 > 12:30 / 15:00 > 18:00
Combourg : D.19 mai 15:00 > 19:00

 

et dans les bibliothèques : atelier parents-enfants autour du spectacle camping interdit !

Informations pratiques

Générique

Avec : Benoît Sicat et Alice Millet ou Nicolas Camus (en alternance)
Administration-production : Céline Bouteloup
Production-diffusion : Jeanne Macé

Production : 16 rue de plaisance
Avec le soutien du Conseil régional de Bretagne / de Rennes Métropole / du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine / du Conseil départemental de Seine-Saint-Denis (pour 1,9,3 soleil! et une résidence en crèche à Noisy-le-Sec) / du Théâtre de Poche, scène de territoire pour le théâtre – Bretagne romantique et Val d’Ille- Aubigné

Bio

Benoit Sicat

« J’ai vécu mon enfance et mon adolescence entre peinture et jardinage dans une ferme, un jardin et une forêt. Je découvre la scène au lycée à Caen dans la troupe « La Male Herbe ». Je réalise les décors des spectacles entre 1990 et 1992 et interprète mes premiers rôles.

Je poursuis mes études en arts plastiques à l’université de Rennes 2 en bifurquant vers la vidéo et le cinéma (écriture et réalisation d’un moyen métrage avec Julien Tatham en 1995 sur la vie et l’œuvre de Pier Paolo Pasolini : Qui je suis, Poeta delle Ceneri, maîtrise sous la direction de Hervé Joubert-Laurencin et Alain Bergala). Durant année de DEA, je réalise un court métrage en 16mm : Un pli sur l’eau, une comédie musicale au cimetière Saint Nicolas à Caen, la diffusion du film est en cinéma muet, la post-synchro et la musique sont en direct avec comédiens et musiciens.

Peintures / photographies / sculptures / installations

Le terrier consiste à creuser un habitacle dans un talus d’argile et sous un arbre/charpente afin d’y accueillir divers projets : une simple cabane (Nizon, Finistère, juin 2002), un cinéma underground (Rennes, Ateliers du vent, mars 2003), une galerie d’arts primitifs (Nannay, Nièvre, août 2005), ou encore un lieu de concert (Domaine de Tizé, année 2008) avec les musiciens Antoine Birot, Jean-François Vrod et Fantazio.

Mon travail pictural et photographique s’articule autour du paysage, de la terre et des éléments climatiques (je réalise des peintures à ciel ouvert qui subissent l’altération du temps. J’enterre des diapositives que le sous-sol révèle : Les Telluriques, présentées à Montauban en septembre 2013.

Ce travail pictural et paysager est né de la confrontation du jardin et de l’atelier du 16 rue de Plaisance : LE PAYSAGE éMOi est un journal photographique qui relate ces années de recherches.

Dernières expositions : au Domaine départemental de Kerguéhennec, 3 mois en résidence en 2012 pour créer Nuées, une pièce monumentale exposée en 2013 dans la chapelle, puis au prieuré de Vivoin dans la Sarthe en 2014.

Spectacles-paysages et improvisations

Dès 2002 je crée pour la petite enfance, Le jardin du possible –spectacle-paysage interactif en improvisation libre – qui a déjà été représenté 1000 fois en France sur de nombreux festivals (Ideklic, Les rêveurs éveillés, Méliscènes, Premières Rencontres d’ACTA, Puys de Mômes, MOMIX, Micro Mondes…), Scènes Conventionnées, Scène Nationales et CDN (Le Cratère à Alès, L’Arche de Béthoncourt, Le Channel à Calais, La Filature à Mulhouse, le TJP à Strasbourg, le TNG à Lyon…) et dans une dizaine de lieux et festivals européens (Mantoue, Madrid, Lisbonne, Berlin, Vienne, Pays Bas, Pays de Galles, Estonie, Belgique, Bucarest, Kotor…).

Sans mot dire sur l’objet et la voix en 2006, puis La réserve créé en 2009 pour le festival Segni d’infanzia à Mantoue : un trio avec un arbre, une danseuse et un vocaliste. (Sélection internationale de L’ONDA pour le festival MOMIX en 2011).

En 2011 je crée A la volée un ciné-spectacle dont je réalise le film en format Super 8, avec la complicité d’Antoine Birot à la musique.

Puis vient Le son de la sève en 2012 au festival 1,9,3 soleil, avec le soutien du Département 93. Un spectacle-paysage constitué d’une forêt d’arbres musicaux où chaque spectateur est invité à jouer pour former un orchestre improvisé. (vu aux Tombées de la nuit à Rennes, La Cité de la Musique à Paris, au TJP à Strasbourg, Opéra de Bordeaux, au théâtre Massalia des festivals européens à Bruxelles, Hasselt, Neerpelt, Berlin, Almere, Cologne, Poznan, Haarlem, La Haye, Lugano, Hambourg…).

La création Comment ça commence est sortie aux Amandiers, CDN de Nanterre en mars 2015 suite à une résidence de peintre d’un an dans une école du Petit Nanterre avec La Saison Jeune Public et le regard extérieur de Laurent Dupont (compagnie ACTA, Villiers-le-Bel).

Le projet suivant est une improvisation sonore et vocale libre avec la toute petite enfance (dès 6 mois), intitulé icilà sorti à La Montagne Magique à Bruxelles en mai 2016.