fire of emotions : palm park ruins

pamina de coulon — bonne ambiance

maison & jardin & anarchie
à partir de 14 ans / durée : 1h

Dans PALM PARK RUINS il est question de notre retour cyclique aux jardins, de la reprise en main de nos moyens de subsistance – les légumes que l’on fait pousser par exemple… Et plus globalement des urgences ou désirs qui déterminent nos choix en termes d’habitat. Le spectacle extrait l’écologie de sa première réception toujours culpabilisante et revient sur la notion de propriété privée, de clôtures et des différences entre culture, jardin, agriculture et « espace libre ».

Après deux premiers spectacles : GENESIS qui abordait le cosmos et THE ABYSS, l’océan, PALM PARK RUINS revient à la terre, pour l’habiter. C’est la nouvelle pièce de la saga FIRE OF EMOTIONS, une vaste recherche transdisciplinaire que Pamina de Coulon a entamé en 2014 avec l’idée de « mélanger le feu de la théorie et le feu des émotions, se servir de l’un pour alimenter et comprendre l’autre, mélanger la raison et la passion ».

 


avec le soutien de l’Onda, Office national de diffusion artistique et Pro Helvetia

Informations pratiques



Générique

Conception et interprétation : Pamina de Coulon
Conception lumière et régie : Alice Dussart et Vincent Tandonnet
Conception et réalisation décor : Pamina de Coulon, Alice Dussart, Vincent Tandonnet et Romain Berger pour le général – Marie Jambers, Myriam Ziehli, Adrien Chevalley, Mathieu Dafflon et Safia Semlali pour le particulier.
Production et diffusion : Sylvia Courty
Crédit photo : Dorothée Thébert Filliger

Production : BONNE AMBIANCE & BOOM ‘STRUCTUR.
Coproduction : Arsenic, centre d’art scénique contemporain – Lausanne / Magasin des Horizons, centre national d’art contemporain – Grenoble / Grütli, centre de production et de diffusion des arts vivants – Genève / Théâtre municipal de la Ville de Grenoble, Théâtre Nouvelle Génération, centre Dramatique National – Lyon.
Avec l’aide de : Commune de Lausanne / Canton de Vaud / Ministère de la Culture – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.
Avec le soutien de : ProHelvetia / Loterie Romande Vaud.
BONNE AMBIANCE & Pamina de Coulon sont compagnie en résidence à l’Arsenic, centre d’art scénique contemporain de Lausanne.
Pamina de Coulon est artiste associée au Magasin des Horizons, centre national d’art contemporain – Grenoble.
Création le 24 septembre 2019 à L’Arsenic – Lausanne.

Bio

Après son bachelor en ART ACTION (2010) sous l’enseignement de Yan Duyvendak, Christophe Kihm et Lina Saneh à la HEAD de Genève, Pamina  de Coulon a collaboré avec l’artiste Antoine Defoort et sa structure l’Amicale de Production (2010). Elle a ensuite bénéficié d’une longue résidence de recherche (2011-2015) à L’L — lieu de recherche et d’accompagnement pour la jeune création, Bruxelles – ce qui l’a poussée à s’installer à Bruxelles et d’y poursuivre en parallèle un master en gestion culturelle à l’ULB (2011-2014). C’est depuis L’L qu’elle a lancé sa carrière à proprement parler avec ses deux premières pièces professionnelles avec lesquelles elle tourne depuis lors en Belgique, France, Québec et Suisse.

Elle a parallèlement assuré la co-direction du BÂTARD FESTIVAL, festival d’art de la scène spécialisé dans les artistes en début de carrière d’abord à Bruxelles (2013-2016) puis également à Amsterdam (2015). Retour en Suisse pour Pamina (2017), tant personnellement que professionnellement, en effet elle transforme sa compagnie belge BONNE AMBIANCE en la compagnie suisse BONNE AMBIANCE I industria del Granito et cette dernière devient compagnie en résidence à l’Arsenic de Lausanne pour 3 ans. Pamina est également artiste associée au Magasin des Horizons — CNAC, à Grenoble (2018-2020)

Collaborations proches de BONNE AMBIANCE :
Loin d’être uniquement le nom sympa de la compagnie, la recherche et le maintien de la BONNE AMBIANCE est une véritable éthique de travail pour Pamina de Coulon et ses collaboratrices. L’ergonomie de travail et l’attention apportée à la participation de chacun·e est primordiale dans le déroulement de chaque projet, et le confort dans les relations de travail un élément crucial du développement des activités. La compagnie d’abord belge puis suisse poursuit ses collaborations internationales lorsqu’elles sont pertinentes et affinitaires, comme par exemple avec sa collaboratrice de longue date Sylvia Courty et sa structure boom’structur en France, qui suit des chemins semblables à ceux que BONNE AMBIANCE préconise en terme d’accompagnement à la création et au développement de projets.