Floe

Jean-Baptiste André

association W

Saute-iceberg / Tout public / Durée : 30′

Né de la rencontre entre Jean-Baptiste André, artiste de cirque, et Vincent Lamouroux, artiste plasticien, FLOE confronte un corps à un espace et fait de chaque lieu d’installation un espace d’exposition à ciel ouvert.

Le FLOÉ est un morceau de glace de mer, souvent enchevêtré de manière chaotique avant de former la banquise. Un homme va se retrouver en prise avec cet étonnant relief, qu’il devra, pour son propre salut, traverser. L’exploration de cette terra incognita va s’avérer ardue ! On suit le parcours de cet homme, qui apparaît, disparaît, chute, grimpe, attend, se suspend, glisse, chute à nouveau, se relève, se remet en chemin… dans une suite d’actions et de contraintes physiques (hauteur, gravité, résistance) à « jouer-déjouer »

Informations pratiques

Médias

Générique

Conception, interprétation Jean-Baptiste André
Conception de la scénographie Vincent Lamouroux
Construction Ateliers de la Comédie de Saint-Etienne, CDN et Vincent Gadras
Collaboration artistique Mélanie Maussion
Costume Charlotte Gillard
Régie générale compagnie Joël L’hopitalier
Régie de tournée David Lecanu, Julien Lefeuvre, Philippe Marie
Photographe associé Nicolas Lelièvre
Administration, production Muriel Pierre
Diffusion Geneviève Clavelin

Production Association W. Avec l’aide à la création du ministère de la Culture / DRAC Bretagne, du conseil régional de Bretagne et de la Ville de Rennes. Coproductions et soutiens : La Comédie de Saint-Etienne – Centre Dramatique National, Centre Pompidou – Metz, L’Amphithéâtre – Pont- de-Claix, Les Tombées de la Nuit – Rennes, Le Grand Logis – Bruz, Le Fourneau – Centre National des Arts de la Rue – Brest, Itinéraire Bis – Côtes d’Armor, Le Triangle – Cité de la danse – Rennes, Théâtre ONYX – Ville de Saint-Herblain.

Le projet bénéficie du soutien de l’Association Beaumarchais – SACD.

Photos © Nicolas Lelièvre

Bio

Jean-Baptiste André

Après plusieurs années d’entraînements et de compétitions en gymnastique, Jean-Baptiste André découvre les arts du cirque. Cette discipline le sensibilise aussi au théâtre et à la danse. Il passe par une année d’études en lettres supérieures avant d’intégrer le Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne, où il se spécialise dans les équilibres sur les mains et le travail du clown.
À sa sortie en 2002, il fonde l’association W et crée plusieurs spectacles : Intérieur nuit (2004), Comme en plein jour (2006), Qu’après en être revenu (2010). Il élabore également plusieurs petites formes, appelées modules, qu’il conçoit comme des espaces d’expérimentations. Lauréat du programme Villa Médicis Hors Les Murs, il séjourne au Japon et met en place une création Faces Cachées / Kakusareta Men avec deux artistes japonais (2005).
Parallèlement au développement de ses projets et de l’association W, il travaille auprès d’autres chorégraphes et metteurs en scène : Philippe Decouflé, Gilles Baron, Christian Rizzo, Herman Diephuis, François Verret, Arnaud Meunier, Rachid Ouramdane, Perrine Valli, Yoann Bourgeois. Il collabore également avec des artistes issus d’autres disciplines et travaille régulièrement avec le plasticien sud-africain Robin Rhode.