Frères

LES MALADROITS

Théâtre d’objet pour deux comédiens et un café très sucré
Tout public dès 9 ans

Espagne, 1936. Angel, Antonio et Dolores quittent leur village pour Barcelone avec l’espoir d’un monde meilleur. Face à l’effervescence de cet été-là et le début de la guerre civile, leurs chemins les emmèneront bien plus loin que ce qu’ils auraient pu imaginer.
Autour d’une tasse de café et d’une montagne de sucre, deux frères se souviennent de leur grand-père.
Une table de cuisine devient le lieu de reconstitution de ses trajectoires et se transforme en terrain de jeu.
Du coup d’État de Franco à l’exil vers la France, histoires intimes, idéologies déchirées et mémoire collective se mélangent et composent le récit amer de ceux qui gardent le goût de la jeunesse et des utopies.

Découverts par le public de BONUS en 2013, les Maladroits remettent le couvert à Hédé-Bazouges et servent un café très sucré aux plus téméraires !

Déclinaison explosive autour du sucre et du café sur fond de guerre civile. Le tout servi par l’énergie et la dextérité de deux comédiens pas si maladroits que ça !

 

Avec le Festival Marmaille / Lillico
Festival Marmaille / Théâtre Lillico
Avec le soutien de l’ONDA / Office national de diffusion artistique

.

Informations pratiques



Générique

Idée originale Valentin Pasgrimaud et Arno Wögerbauer / Jeu Valentin Pasgrimaud et Arno Wögerbauer / Conception et écriture collective Benjamin Ducasse, Eric de Sarria, Valentin Pasgrimaud et Arno Wögerbauer / Mise en scène Eric de Sarria / Assistant à la mise en scène Benjamin Ducasse / Création sonore Yann Antigny / Création lumières et régie Jessica Hemme / Regard scénographique Yolande Barakrok / Chargé de production Isabelle Yamba

Production Compagnie les Maladroits / Coproduction TU – Nantes / Accueil en résidence TU-Nantes, Le Bouffou Théâtre à la Coque, La nef – Manufacture d’utopies, La fabrique Chantenay-Bellevue.
Avec le soutien de la Région Pays-de-la-Loire, du Conseil départemental de Loire-Atlantique et de la Ville de Nantes.

Photo © Damien Bossis

Bio

LES MALADROITS
Créée en 2008, la Compagnie les Maladroits se définit par une direction artistique à quatre. Un collectif d’artistes au service d’un projet commun. La direction artistique est composée de Benjamin Ducasse, Hugo Coudert-Vercelletto, Valentin Pasgrimaud et Arno Wögerbauer.
Quatre pour s’épauler, quatre pour échanger, quatre pour questionner, quatre pour se compléter, quatre pour inventer…
Tous comédiens, chacun à l’initiative de projets et de créations, chacun avec ses compétences ; plasticien, metteur en scène, constructeur. Tous ont le même goût du théâtre, celui qui croise les genres et les disciplines, où l’objet, l’objet de consommation, l’objet-pauvre et récupéré, détenteur de mémoires et d’histoires, occupe une place centrale.
Tous avec l’envie de raconter des histoires, de les écrire au plateau, pour les partager ensuite ; parler de ce qui nous entoure et nous anime ; puisant, selon les réflexions du moment, dans l’actualité, l’histoire, le politique ou le social.

VALENTIN PASGRIMAUD
Cofondateur et codirecteur artistique de la compagnie les Maladroits. Valentin Pasgrimaud est né et a grandi à Nantes. Il a tout d’abord étudié à l’École des Beaux Arts de Nantes, dont il sort diplômé en 2009. En parallèle de ces études plastiques, il fonde avec Benjamin Ducasse, Hugo Coudert, et Arno Wögerbauer, la compagnie les Maladroits.
Il construit depuis un parcours artistique où se mêlent le théâtre et les arts plastiques, en lien avec les objets du quotidien, développant plus particulièrement un travail sur le théâtre d’objet et les formes animées.
Sa formation au métier de comédien passe autant par les créations de la compagnie que par de nombreux stages. Il se forme au théâtre d’objets et de marionnettes avec Christian Carrignon et Katy Deville (Théâtre de cuisine), Éric de Sarria et Nancy Rusek (Cie Phillippe Genty), Pascal Vergnault (Théâtre pour deux mains), Serge Boulier (Bouffou théâtre), Didier Gallot-Lavallée (Royal de lux), et Yannick Pasgrimaud. Au clown avec Bonaventure Gacon (Cirque Trotola), Éric Blouet (Cie Kumulus) et Gérard Gallego. Au mime corporel avec Claire Eggen (Théâtre du Mouvement), Fabrice Eveno, Grégory Gaudin, Philipe Schuler et Florian Butsch. À la danse contemporaine avec Anne Reymann (Ex Nihilo), Nancy Rusek (Cie Phillippe Genty).
Depuis 2007, il joue dans les spectacles de la compagnie les Maladroits, Frères (2016), Reconstitution#0 (2014), Frères, version courte (2014), Marche (2014), Les Aventures de Condom (2013), Prises Multiples (2010), Le Labomatique (2009), Y’a pas de mal ! (2007).
En tant que plasticien, il crée avec son comparse Arno Wögerbauer Scotch, une série d’installations plastiques urbaines, à Nantes (2011, 2012), Angers (2012), Strasbourg (2013), Rablay sur Layon (2014).
En 2016, il joue dans, Il était une deuxième fois, mis en scène par Pascale Vergnault et Guillaume Gatteau, création 2015 du Théâtre pour 2 mains et de la compagnie la Fidèle Idée.

ARNO WÖGERBAUER
Cofondateur et codirecteur artistique de la compagnie les Maladroits.
Après des études d’Histoire et d’Arts du spectacle à Nantes puis à Rennes, il se forme au clown avec Bonaventure Gacon (cirque Trotola), Gérard Gallego (Cie Instants présents) et Éric Blouet (cie Kumulus), à la marionnette avec Yannick Pasgrimaud (Cie les Aphoristes), Pascal Vergnault (Cie pour Deux mains) et Pierre Tual (artistes associés au Tas de Sable), au texte avec Philippe Marteau et Mélanie Leray (Théâtre des Lucioles) et Benoît Bradel (Cie Zabraska), à la danse contemporaine avec Anne Reymann (Cie Ex-Nihilo), au théâtre gestuel avec Fabrice Eveno (Cie Bagamoyo), au théâtre d’objet avec Christian Carrignon et Katy Deville (Théâtre de cuisine).
En septembre 2014, il participe à une formation longue avec la compagnie Philippe Genty (Éric de Sarria et Nancy Russek) où il poursuit sa formation autour du corps et des formes animées. Au printemps 2015, il participe à un cycle de formation sur le théâtre d’objet avec Christian Carrignon, Katy Deville, Agnès Limbos, Guillaume Istace, Charlot Lemoine et Jacques Templeraud.
Il joue dans les spectacles de la compagnie les Maladroits : Y’a pas de mal ! (2007), Prises Multiples (2010), Les petites formes brèves relativement courtes (2012), Marche (2014), Reconstitution#0 (2014), Frères, version courte (2014), Reconstitution#1 (2015), Frères (2016).
En tant que plasticien, il conçoit, en 2011 avec Valentin Pasgrimaud, le projet Scotch, une série d’installations plastiques et urbaines.
En 2014, il impulse au sein de la compagnie le projet Glanons, glanez, collection et installation d’objets.