Mikaël Bernard / Cie à corps rompus

24 > 29 sept. 2018

We will get what you need


Travaillant sur la question de la communauté au sein de notre société par le biais d’une réécriture des Métamorphoses d’Ovide avec le dramaturge italien ricci/forte, Mikaël Bernard et son équipe composent des interludes par des écritures de plateau. Bien que rien ne soit définitif et qu’ils testent encore plusieurs pistes de travail, une composition se dessine.

« Le prélude : un conte de fées où un père nomme ses huit fils du nom des couleurs de l’arc-en-ciel qui apparait après l’orage : ROSE, ROUGE, ORANGE, JAUNE, VERT, TURQUOISE, BLEU et VIOLET…
ROSE et TURQUOISE par un revers de fortune quitteront la famille laissant leurs six frères composer les couleurs du drapeau arc-en-ciel.

Les mouvements : chacune des six couleurs incarne une figure de nos M.É.T.A.M.O.R.P.H.O.S.E.S, d’Orphée à Tirésias en passant par Narcisse, … etc. ceux-ci étant des personnes réelles et non pas des ‘‘personnages’’ : six mouvements textuels composés de mono/dialogues.

Les interludes : il s’agira des errances des deux personnages ROSE et TURQUOISE, histoires visuelles et sonores, ponctuant, rythmant la dramaturgie textuelle, traversant les questions de commémoration, d’exclusion, etc. au sein des communautés.

Le postlude : la réunion de l’ensemble des couleurs pour former l’arc-en-ciel actuel. »

Mikaël Bernard se familiarise avec la scène grâce aux assistanats qu’il réalise en parallèle de ses études. Il a ainsi pu assister des artistes comme David Bobée, Éric Lacascade ou encore Thomas Jolly. Ce sont ces expériences auprès de metteurs en scène reconnus qui lui donnent envie de créer sa compagnie : À Corps Rompus. En parallèle de ses projets, il travaille auprès de Thomas Jolly ou le Théâtre des Lucioles comme assistant à la mise en scène.

+ d’informations sur Mikaël Bernard