Unfortunately still without any title

Robin Lescouët
en tournée

Dans cette performance contemplative, Robin Lescouët imagine un mode de déplacement à l’aveugle et invite des co-performeur.euse.s différent.e.s pour chaque occurrence à écrire une règle du jeu, des contraintes, des embûches.

À partir de 12 ans
Durée : 52′

contact :
Elisabeth Bouëtard, chargée de diffusion
09 81 83 97 20 ou elisabeth.bouetard@theatre-de-poche.com

Informations pratiques


en tournée :

Fribourg / Festival Belluard Bollwerk International
> S.29 juin 2019 / 22:00 – date de création du spectacle
Jeu : Robin Lescouët et Joël Maillard

Hédé-Bazouges / Théâtre de Poche – Festival BONUS
> V.23 août / 21:00 + S.24 août 2019 / 17:00
Jeu : Robin Lescouët et Dominique Gilliot

Nantes / TU-Nantes
> Me.11 décembre 2019 / 19:00
Jeu : Robin Lescouët

Genève / Le Grütli
> J.9 janvier 2020 / 21:20 + S.11 janvier 2020 / 20:30
Jeu : Robin Lescouët et Dominique Gilliot

Générique

Mise en scène : Robin Lescouët
Jeu : Robin Lescouët et un.e co-performeur.euse invité.e, différent.e à chaque session.
Production, diffusion : Elisabeth Bouëtard

Production : Théâtre de Poche / Le joli collectif – Scène de territoire pour le théâtre, Bretagne romantique & Val d’Ille – Aubigné.
Coproduction : Festival Belluard Bollwerk International, réalisé grâce à un encouragement du Canton de Fribourg à la Culture ainsi qu’à un soutien du Pour-cent culturel Migros dans le cadre de l’appel à projet 2019.

Bio

Né en 1981, en Corrèze, d’un parcours plutôt graphique et musical, après un passage par l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Rennes, puis un diplôme de designer graphique, Robin Lescouët commence à travailler pour le théâtre en 2005 en rejoignant la compagnie Le joli collectif. De 2005 à 2015, il collabore à la presque totalité des projets de la compagnie, musique, graphisme, scénographie, mise en scène. 

Depuis 2010, il co-dirige avec les autres membres du Joli collectif, le Théâtre de Poche – Scène de territoire pour le théâtre – Bretagne romantique et Val d’Ille – Aubigné ainsi que le festival biennal Bonus. Avec les 3 autres co-directeurs, il en a créé le projet global et y assure la direction artistique et la programmation.

Depuis 2015, il commence à concevoir ses propres objets scéniques en signant plusieurs courtes performances. Ses recherches sont traversées par quelques thèmes récurrents comme la communication, le vandalisme, les fantômes, la techno, la non-existence, le langage, l’économie de l’attention, le minimalisme, le travail et les esthétiques de l’échec.

En 2018, il met en scène un spectacle plus long nommé : Comment le monde échappa à la ruine très librement inspiré de la nouvelle de Stanislas Lem. Le spectacle est une seule longue séquence d’effacement du dit spectacle.

En 2019 il débute un cycle de performance nommé Unfortunately still without any title qui consiste en l’invention d’actions et de règles de jeu performées les yeux bandés.

Robin Lescouët poursuit une recherche qui pourrait se résumer en 2 questions : comment faire d’une expérience un spectacle ? Et comment faire d’un spectacle une expérience ? Dans un flux de présent, nourri par les conséquences du juste avant, du très lointain ou encore de projections futures ou encore de variables non avenues, il cherche dans ce court temps dilaté, situé entre le début et la fin d’un spectacle, une articulation entre persistance et impermanence. Autrement dit, malgré ce que l’on sait, ce que l’on fait, ce que l’on tente de faire, il adviendra ce qu’il adviendra. Préparons-nous bien à ce que rien ne se passe comme prévu et comme le disait Oscar Wilde « Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières ».