Vincent Collet / Le Joli collectif

saison 18-19

cycle pouvoir / ou pas


Vincent Collet et son équipe ont entamé, avec la création en janvier 2018 du spectacle Aveugles, le triptyque Pouvoir / Ou pas.

« Comment le pouvoir s’exerce-t-il ? De quelle liturgie la force a-t-elle besoin pour s’exercer ? Quelle est la dimension organique du pouvoir, où se situe-t-il dans les corps ? L’exercice du pouvoir est fait d’injonctions contradictoires, d’une perpétuelle recherche d’équilibre, souvent introuvable. » – Vincent Collet

Aveugles

Le premier spectacle Aveugles, créé en janvier 2018, est très lointainement inspiré de la pièce de Maurice Maeterlinck et questionne la capacité d’un groupe à s’organiser. C’est une écriture collective à 4, une aventure qui prend sa source dans des expériences vécues, en milieu naturel notamment. Il a donné une fiction sur scène où l’on voit 4 personnages tenter de trouver « comment faire pour faire ensemble ».

Antigone

Le deuxième spectacle sera adapté de Antigone, texte de l’auteur allemand Bertolt Brecht.
La création est prévue à l’automne 2019. En 2018-19 ils seront notamment en résidence au Collège Germaine Tillion à La Mézière.

« Lorsqu’il écrit Antigone, Brecht crée une fable épique qu’il distancie de la pièce originelle de Sophocle. Il l’actualise selon des enjeux plus larges, économiques et politiques. Antigone ne défend plus les valeurs morales et familiales et sort de la figure mythologique pour devenir une femme issue du sérail que les conditions d’exercice du pouvoir vont pousser à s’insurger contre la tyrannie. Brecht écrit une fin nouvelle où, par l’incurie de ses dirigeants, Thèbes est écrasée par Argos, où une série d’aveuglement ne peuvent empêcher la chute de tous, malgré les avertissements. Nous nous appuierons sur les positions archétypales de la pièce en ne retenant que les monologues d’une série de personnages : Ismène, Kréon, Antigone, Hémon pour mieux saisir la puissance des positions qui s’affrontent, irréconciliables. » – Vincent Collet

Projet justice

Le troisième spectacle se penchera quant à lui sur la notion de justice. Pour celui-ci, les quatre artistes-enquêteurs sortent du lieu de répétition pour arpenter le territoire à la rencontre de ses habitants.

Au cours de ces rencontres, les artistes enquêteurs interrogeront les habitants :
Qu’est-ce qui leur semble juste ? Qu’est-ce qui leur semble injuste ? Ont-ils déjà vécu une situation d’injustice ? Ont-ils déjà fait vivre cette situation à autrui ?
Petit à petit, c’est toute une discussion liée qui va s’étendre de villes en villages, un débat nourri par les retours des uns et des autres sur la notion de justice.
Alors que cette dernière est habituellement liée à une institution, ce projet valorise la justice vécue au quotidien par chacun. Elle nous guide dans nos décisions au jour le jour.
Pour nourrir le projet, les artistes-enquêteurs iront également à la rencontre de forces vives du territoire et se rendront dans des lieux de sociabilité : cafés, bibliothèques…

Ce projet se réalisera en plusieurs étapes :
Hiver 2018 et printemps 2019 : rencontre des habitants, interviews, récolte d’expériences autour de la notion de justice et mise en jeu des récits.
Été 2019 : présentation à BONUS #7

 

+ d’informations sur Vincent Collet / le joli collectif