circulations capitales

marine bachelot nguyen — lumière d’août

entre viêtnam, france et russie
à partir de 14 ans / durée : 1h30

Marine Bachelot Nguyen, de père français et de mère vietnamienne, François-Xavier Phan, de parents vietnamiens installés en France et Marina Keltchewsky d’origine russe ayant grandi en URSS, sont partis à la recherche de leurs mémoires familiales, de leurs non-dits, de leurs bruits et silences, de leurs liens, de la grande Histoire. Ceci pour remettre en circulation les langues et les héritages, les transmissions interrompues. Et observer comment les grandes idéologies (Colonialisme, Christianisme, Communisme, Capitalisme) se sont entrelacées dans leurs biographies, leurs corps, leurs histoires familiales – comment elles y résonnent, quelles forces ou quelles blessures y sont inscrites.

Sur le plateau, avec profondeur et légèreté, François-Xavier Phan et Marina Keltchewsky convoquent ancêtres, statues, icônes et têtes coupées. Les interprètes déploient un récit à deux voix naviguant de l’intime à l’épique. Ils nous invitent à un voyage historique et sensible entrelaçant la vidéo, les langues et les chansons.

 

Informations pratiques



Générique

Écriture et mise en scène : Marine Bachelot Nguyen, en complicité avec Marina Keltchewsky et François-Xavier Phan.
Interprètes : Marina Keltchewsky, François-Xavier Phan
Scénographie et vidéo : Julie Pareau
Lumière : Stéphane Colin
Administration : Charlotte Hubert-Vaillant
Crédit photo : Marine Bachelot

Production : Lumière d’août.
Coproduction : Le Strapontin, scène de territoire arts de la parole – Pont-Scorff / Le Canal, Théâtre du pays de Redon, scène conventionnée pour le théâtre / Théâtre de Choisy-le-Roi, scène conventionnée d’intérêt national – art et création pour la diversité linguistique.
Partenaires au Viêtnam : Institut français de Saïgon / Théâtre Hong Hac / Lycée Français International Marguerite Duras.
Partenaires en France : Troisième Bureau – Grenoble / MC2, scène nationale – Grenoble / festival Mythos – Rennes / festival Nio Far – Paris / La Chartreuse de Villeneuve lez Avignon, centre national des écritures du spectacle.
Le projet bénéficie du soutien de l’Institut français, de la Région Bretagne, de la Ville de Rennes et de Rennes métropole.

Bio

Marine Bachelot Nguyen est autrice et metteuse en scène.
Après des études de Lettres et Arts du spectacle, elle travaille comme dramaturge pour le Théâtre de Folle Pensée (2002-07), poursuit des activités de recherche universitaire sur le théâtre politique et militant, tout en développant son travail d’écriture et de théâtre. En 2004, elle fonde avec cinq autres auteurs Lumière d’août, compagnie théâtrale/collectif d’auteurs (Rennes).
Dans son travail elle explore l’alliance de la fiction et du document, les croisements du corps et du politique, les questions féministes et postcoloniales.
Elle est à l’initiative du spectacle Courtes pièces politiques (2006). Elle reçoit l’Aide à la création du CNT pour Artemisia vulgaris>politique-fiction, qu’elle crée en 2007 et 2008 (Festival Mettre en scène, Théâtre National de Bretagne).
En 2009 elle entame le « Projet Féministes ? », cycle d’écriture et de création consacré aux féminismes, adoptant des formes théâtrales variées. Plusieurs sont créées au Théâtre la Paillette (Rennes). Elle écrit et crée le spectacle Histoires de femmes et de lessives, sur la mémoire d’un institut de rééducation pour mineures (2009). Elle crée le solo « La femme, ce continent noir… » (2010) et diverses lectures-débats (Combats féministes et Féminismes face au sexisme et au racisme). Le spectacle À la racine est créé en novembre 2011 au sein du Festival Mettre en scène à Rennes, et au Théâtre du Préau, CDR de Vire.
En 2012-13, elle est artiste associée au Centre Culturel de Cesson-Sévigné (direction Carole Lardoux).
Elle obtient l’Aide à l’écriture de la SACD-Beaumarchais pour La place du chien (sitcom canin et postcolonial), qu’elle termine lors d’une résidence d’auteure à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon en 2009. Le spectacle est créé en mars 2014 à la Maison du Théâtre à Brest, à la Maison des Métallos à Paris. Reprise à Avignon Off en juillet 2017.
Pour son projet Les ombres et les lèvres sur la communauté LGBT au Viêtnam, elle est lauréate 2014 d’une bourse Hors-les-Murs de l’Institut Français pour le voyage de recherche, et d’une bourse Découverte du CNL (Centre National du Livre) en soutien à l’écriture.
Elle crée le spectacle en février 2016 au Théâtre National de Bretagne (Rennes).
D’autres de ses pièces sont jouées en Bretagne, France, Suisse, Afrique, créées par des metteurs en scène français et étrangers : Charlie Windelschmidt, Clauvice N’Goubili, Alexandre Koutchevsky, Guillaume Béguin, Anne Bisang, David Gauchard, Hélène Soulié, etc.
En septembre 2017, elle participe à une pépinière d’artistes organisée par le CITF à Ottawa (Canada).
Ses pièces Le fils, Les ombres et les lèvres et La place du chien sont publiées chez Lansman, Histoires de femmes et de lessives aux éditions des Deux corps. Sa pièce Deux soeurs à l’Avant-Scène dans le volume Les Intrépides-Basta !.
Transmission et formation sont des instances précieuses pour elle, comme mode de rencontre et d’association des publics à la démarche artistique. Elle collabore au projet Ciel à Bamako/Ouaga d’Alexandre Koutchevsky, participe à des résidences d’artistes, anime des ateliers d’écriture et de théâtre auprès de partenaires variés (Universités, école d’architecture, d’ingénieurs, hôpital psychiatrique, etc.). Elle est aussi impliquée dans les associations HF Bretagne et Décoloniser les Arts.