cuir

Arno Ferrera & gilles polet
— cie un loup pour l’homme

tout public / durée : 40′

Cuir est un duo en format court autour des notions de traction et d’attraction.

Dans un corps à corps puissant, deux hommes harnachés jouent à manipuler le corps de l’autre. Le plaisir précautionneux qu’ils prennent à se transformer l’un pour l’autre en instrument, en agrès, en terrain de jeu ou en champ de bataille les engage dans une lutte consentie.
Entre traction et attraction, ils ne visent pas le pouvoir sur l’autre, mais plutôt le pouvoir avec l’autre.

 

Retrouvez Cuir dans le 4ème numéro de l’Inhabituel avec une interview de Sylvie et Jara Buschhoff, artisans selliers : issuu.com/theatredepoche


avec le soutien de l’onda, office national de diffusion artistique


Informations pratiques



Générique

Créateurs : Arno Ferrera, Mika Lafforgue avec la complicité de Gilles Polet
Interprètes : Arno Ferrera & Gilles Polet
Direction artistique : Arno Ferrera
Regard extérieur : Paola Rizza
Regard chorégraphique : Gilles Polet, Benjamin Kahn
Regard sonore: Amaury Vanderborght
Création lumière : Florent Blanchon
Régie lumière et son : Pierre-Jean Faggiani
Artisan sellier : Jara Buschhoff
Conception costumes : Jennifer Defays
Administration, production, diffusion : Caroline Cardoso & Lou Henry
Accompagnement diffusion : Anaïs Longiéras
Avec la complicité d’Alexandre Fray
Crédit photo : Valérie-Frossard

Production : Un loup pour l’homme
Coproduction : Le Bateau Feu, Scène nationale de Dunkerque (FR), Theater op De Markt, Neerpelt (BE), Larural, Créon (FR), Festival Perspectives, Sarrebrück (DE).
Soutien : Conseil Régional Hauts-de-France, SACD/Processus Cirque, Fonds Transfabrik (Fonds franco-allemand pour le spectacle vivant).
La compagnie Un loup pour l’homme bénéficie du soutien du ministère de la Culture / Direction régionale des affaires culturelles Hauts-de-France, au titre de l’aide aux compagnies conventionnées. Un loup pour l’homme est membre de Filage (Lille, FR).
Partenaires de résidences : Tanzhaus Zürich (CH), Theater op De Markt Neerpelt (BE), L’échalier St Agil (FR), Larural Créon (FR), Le Moulin du Roc, scène nationale de Niort en complicité avec Cirque en scène (FR), Latitude 50 pôle arts du cirque et de la rue Marchin (BE), Katapult Berlin (DE), Le Prato, pôle national cirque – Lille (FR), La Faïencerie et La Locomotive Creil (FR).

Bio

arno ferrera

Il est diplômé en Physical Theatre à la Scuola Teatro Dimitri (CH) après dix ans de gymnastique et six ans d’études en musique baroque au Conservatorio della Svizzera Italiana (CSI). Il choisit Bruxelles comme base, et complète sa formation physique en danse contemporaine dans la capitale belge. Il participe à la tournée européenne du spectacle Holiday on stage de Martin Schick et Damir Todorovič. Par la suite, il participe à la création de Opera Retablo dans Vanity: I hate this job.
Depuis 2018, il est directeur artistique de la compagnie belge Kind Bull avec Amaury Vanderborght, qui vise à créer des objets artistiques à l’intérieur de milieux fermés (hôpitaux psychiatriques et prisons). Il développe une recherche autour du mouvement instinctif, et une analyse de la motricité animale.

Gilles Polet

Gilles Polet a d’abord suivi une formation de comédien au Lemmensinsituut de Louvain avant de s’installer à Leeds pour étudier à la Northern School of Contemporary Dance. Il est diplômé de P.A.R.T.S. à Bruxelles en 2008. Son travail va de l’opéra avec Deborah Warner à La Monnaie, Bruxelles, à la chorégraphie de clips musicaux, en passant par des courts métrages avec les réalisateurs Dimitri Karakatsanis, Andrew Ly et Kevin Calero. Son premier solo Jack-in-the-Box a été joué à Hong Kong, Téhéran, Berlin, etc. En voyageant à travers l’Iran, Gilles fait un voyage initiatique en plongeant dans le monde du soufisme, qui l’a inspiré pour réaliser son solo suivant : Simurgh : l’histoire de la Conférence des Oiseaux, racontée par un GoGo Dancer. Gilles Polet a collaboré avec Troubleyn/Jan Fabre pendant 10 ans. Entre autres pour les deux re-enactments C’est du théâtre comme il fallait s’y attendre et prévoir et Le pouvoir de la folie théâtrale où il joue le rôle de l’empereur. Il a également participé à la création et à la performance de Mount Olympus, pour glorifier le culte de la tragédie, une performance de 24h de Troubleyn/Jan Fabre. En 2020, Gilles se concentre sur sa carrière de professeur de yoga, créant sa propre application de yoga en plein air appelée YOGING. Il rejoint l’équipe de Cuir en juin 2021.

un loup pour l’homme

À travers sa pratique des portés acrobatiques, cette compagnie de cirque contemporain s’attache à défendre une vision de l’humanité faite d’êtres sociaux, différents autant que dépendants les uns des autres.
Un loup pour l’homme mène une recherche spécifique autour de la pratique du main à main, qui constitue un art de l’action plutôt que de la démonstration. Libérée de son carcan gymnique conventionnel, la technique des portés acrobatiques se révèle être le support d’un véritable langage au puissant potentiel dramaturgique, lorsque pensé comme terreau d’étude des relations humaines.
La compagnie nait en 2005 de la rencontre de deux acrobates, le porteur Alexandre Fray (du CNAC de Châlons) et le voltigeur Frédéric Arsenault (de l’Ecole Nationale du Cirque de Montréal).
Avec près de 600 représentations d’Appris par Corps (2006), de Face Nord (2011), de Rare Birds (2017), et de la reprise féminine de Face Nord (2018), le rayonnement de la compagnie est aujourd’hui national et international.
Un loup pour l’homme, qui aime à se définir comme une “troupe acrobatique artistique humaniste contemporaine et itinérante”, prend un nouveau tournant avec l’acquisition d’un chapiteau pour la création de Rare Birds. Cet équipement mobile, véritable maison de la compagnie, engage ses membres dans une aventure collective et permet une autre forme d’intégration et d’action sur les territoires.
À partir de septembre 2020, et pour trois saisons, la compagnie est artiste associée au théâtre de La Faïencerie de Creil – Scène conventionnée d’Intérêt National Art en Territoire.