noires mines samir

soirée détendue #6

tout public dès 13 ans
durée : 1h15

Noires mines Samir est l’histoire d’une malédiction qui poursuit le sixième enfant d’une famille immigrée d’Algérie, arrachée à ses montagnes kabyles pour les mines du nord de la France.

C’est l’histoire de ce jeune garçon de treize ans qui découvre son homosexualité en même temps que la colle à rustine. Et celle de l’homme qu’il est devenu aujourd’hui, condamné à tourner en rond entre les quatre murs de sa chambre. Entouré par les chansons de sa jeunesse perdue et visité par les voix de son passé.

À la veille de ses cinquante ans, une amitié inattendue lui fait caresser l’espoir de briser enfin le sort.

Inspiré par Rendez-vous Gare de l’Est de Guillaume Vincent, ce monologue est né d’entretiens sonores menés par Antoine d’Heygere auprès de A, alias Samir, un patient en hôpital psychatrique.


Informations pratiques



Générique

Production
collectif l a c a v a l e

Distribution
Auteur / Metteur en scène : Antoine d’Heygere
Interprétation : Bachir Tlili
Lumière et régie : Claire Lorthioir
Scénographie : Charlotte Arnaud
Création sonore : Erwan Marion
Regard chorégraphique : Céline Cartillier
Dramaturgie : Julie Ménard
Collaboration artistique : Chloé Simoneau
Costumes : NINII
Regard extérieur : Nicolas Drouet

Partenaires
Coproduction : Ville d’Avion – Centre culturel Jean Ferrat et Ville de Lille – Maison Folie Soutiens : Ville de Lille, Région des Hauts-de-France, Théâtre Massenet (Lille), Le Vivat, Scène d’intérêt nationale Art et Création (Armentières), Le Manège, scène nationale transfrontalière (Maubeuge) et la Ferme d’en Haut (Villeneuve d’Ascq).

Accueils en résidence : Chartreuse-CNES, (Villeneuve lez Avignon), Maison Folie Moulins/Wazemmes (Lille) et le Théâtre de l’Idéal (Tourcoing).

Remerciements : A, sans qui ce projet n’existerait pas. EPSM de l’agglomération lilloise (Saint-André-lez-Lille), et notamment toute l’équipe du Pôle d’Accueil Thérapeutique Intersectoriel et d’Orientation, le Dr Consuelo Perez De Obanos, Maud Piontek. Le théâtre Artéphile (Avignon). L’associationTournesol, Artistes à l’hôpital (Saint-André-lez-Lille). L’équipe du Vivat (Armentières). La ville de Lille et la région des Hauts-de-France. Charlotte Nicolas, Anne-Sophie Mellin, Filage, Mathilde Simon, Sophie Ricard, Clovis Levrez et Ash Duchemin, Chloé S, Julie M, Nicolas D, Erwan M et Luce P. Amour et amitié

Bio

Antoine d’heygere

Après des études de sciences politiques à Lyon et au Caire, Antoine étudie la création documentaire à Angoulême. Il y réalise Premier Pilier narrant le bouleversement intérieur de jeunes convertis à l’Islam. Puis, il filme Bastien, enfant diagnostiqué autiste, dans Quand le soleil se couche. Arte radio produit Puisque les hommes meurent, portrait impressionniste d’Alain, poète maudit et schizophrène.
En 2010, avec des amis, il créé le collectif l a c a v a l e. Il retourne dans sa région natale et y réalise le film documentaire Derrière les virages, portrait croisé de trois hommes, puis La part belle avec dix adolescents soignés dans une clinique de psychiatrie. Entre 2015 et 2018, Les choses en face et Le dernier bus marquent ses premiers pas au théâtre. Création vidéo, mise en scène, écriture dramatique et cinéma documentaire s’entremêlent de plus en plus et lui donnent envie de poursuivre l’aventure théâtrale avec NOIRES MINES SAMIR en 2019.

Bachir Tlili

Comédien issu du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (promotion 2015), Bachir joue au théâtre sous la direction de différent·es artistes. En 2019, il intègre temporairement la troupe permanente du Centre Dramatique National de Normandie-Vire, Le Préau. Il collabore régulièrement aux créations de l’artiste Regina Demina. Il met en espace une lecture de La maman et la putain de Jean Eustache, et met en scène au théâtre du Préau un solo : Les bergeries. Dans le cadre d’une formation aux ateliers varan, il réalise le documentaire Ella. Il joue également dans plusieurs projets cinématographiques.