rouge gorge

soirée détendue#1 – concert

tout public / durée : 1h

En 2017, Rouge Gorge enregistrait son premier LP dans lequel on retrouve Les Primevères des Fossés, morceau qui accompagne la création de Moi, Canard d’Enora Boëlle. À retrouver dans ce concert, aux côtés des morceaux de René, son dernier album, mariant new-wave hospitalière, mélodies salutaires et courage des oiseaux.

À découvrir ou redécouvrir sur Soundcloud : https://soundcloud.com/rouge_gorge


soirée d’ouverture de saison


Informations pratiques



Bio

« Ce qui ne me tue pas me rend plus fort ».
On oublie souvent que cette phrase de Nietzsche, plutôt que de signifier le retour à la santé comme guérison et dépassement de la maladie, exprime au contraire l’acceptation de la maladie comme partie de soi, au même titre que la santé. La « grande santé », pour Nietzsche, c’est de pouvoir accueillir, en soi et hors de soi, la contradiction de polarités opposées : comme le bien et le mal, ou la lumière et l’obscurité, la santé et la maladie ne vont pas l’une sans l’autre.
Cet amor fati (amour de la destinée), grâce auquel on ressort grandi d’une expérience douloureuse, irrigue comme un fil d’Ariane tout ce deuxième album de Rouge Gorge, René (comme « né à nouveau »), composé et enregistré par le rennais Robin Poligné parallèlement à sa rééducation et sa reconstruction, au sortir d’une longue maladie. En huit chansons, où la gravité du propos est toujours contrebalancée par la légèreté des mélodies et la chaleur des arrangements, Rouge Gorge photographie, à la manière d’un journal intime, les différentes étapes qui mènent du réveil à la résilience.