terrain vague

silvio palomo et justine bougerol

tout public

Terrain vague est un espace scénographique se présentant comme un terrain de jeu où se rencontrent les arts visuels et les arts du spectacle, brouillant les frontières entre scène et salle, public et performeur·euses, personnages et éléments de décor, image et action, visible et invisible.

Des interventions performatives viendront modifier la lecture de cet environnement singulier. On reconnaîtra chez ces drôles de figures des promeneur·euses, des flâneur·euses, des occupant·es passager·ères, ou encore des gardien·nes présent·es pour s’assurer du bon déroulement de l’installation.


les interventions performatives auront lieu toutes les heures à partir de 15:30, du V.27 au D.29 août.


équipe artistique accueillie dans le cadre du réseau REM (résidences européennes en mouvement), une coopération balsa / tdp / grütli (bruxelles / hédé-bazouges / genève).


Informations pratiques

Générique

Conception et construction Justine Bougerol et Silvio Palomo
Performeur·euses : Aurélien Dubreuil-Lachaud et Manon Joannotéguy
Production : Little Big Horn Asbl
Crédit photo : Thomas Jean Henri

Bio

justine bougerol

Justine Bougerol, artiste plasticienne et scénographe, réalise des installations immersives et in situ, à point de vue unique. L’œil du spectateur y découvre des espaces pluriels composés de strates successives pensées comme une fiction. Le regard franchit autant de seuils le détachant de l’ici et maintenant pour basculer dans un là-bas fantasmé et inatteignable, et dont chacun éprouve une nostalgie spatiale.
Dans les scénographies qu’elle réalise, notamment pour la compagnie Peeping Tom, elle y cultive le goût pour le vécu, les situations ordinaires qui décollent de la réalité, pour nous faire basculer dans un monde absurde et poétique.

silvio palomo

Silvio Palomo, artiste plasticien et metteur en scène, explore et décortique les comportements du quotidien. Il y prélève des attitudes, des gesticulations, des bavardages, des paroles en sourdine, des moments de vides, d’inactions, d’attentes. C’est à partir de ces observations du réel qu’il effectue un travail de composition plus musical que strictement narratif, dans le but de construire un agencement d’évènements secondaires. Il met en scène des personnages qui se distinguent par leurs imperfections et leurs efforts vains de communication. Son théâtre tente de changer nos perceptions dans une reproduction trafiquée du réel, où la scénographie devient le territoire d’un nouveau microcosme.