Vincent Collet / Le joli collectif

saison 19-20

antigone, une autre histoire de l’europe

 

résidence au théâtre de poche

Le pouvoir est ce terme générique que l’on retrouve à la source des interactions humaines. Multiple, le mot désigne la puissance, le sentiment de capacité, l’organisation humaine ou la prise de décision. Ce terme a été fréquemment analysé sous une forme ternaire :
– chez Montesquieu, qui établit la division contemporaine des pouvoirs (exécutif / législatif / judiciaire)
– dans les sociétés humaines traditionnelles qui établissent une division entre les pouvoirs reliés au passé (le sage), au présent (le chef) et au futur (le barde, le chaman)
– et enfin, par exemple, le sociologue politique Steven Lukes qui établit trois dimensions du pouvoir de contrôle : imposer une décision / éviter certains sujets / influencer idéologiquement.
C’est ainsi que Vincent Collet a décidé d’entamer une étude du pouvoir, plus sensible, moins rationnelle mais qui permettra d’éclairer certains enjeux contemporains essentiels à l’exercice de la démocratie : la prise de décision, l’influence, les valeurs ou la réparation.
Le projet Pouvoir / ou pas a donc été imaginé en triptyque avec 3 créations qui font lien les unes avec les autres.

période de résidence : du 21 octobre au 6 novembre 2019 / représentations les J.7 + V.8 + S.9 novembre 2019

production 19-20 du Théâtre de Poche


justice.s

 

résidence au collège Germaine Tillion (La Mézière)

La résidence d’artistes en établissement scolaire est un dispositif qui permet à une équipe artistique de développer un projet de création dans un espace particulier : l’établissement scolaire. Artistes et élèves se rencontrent et s’influencent réciproquement.
Cette résidence a lieu grâce au soutien du département d’Ille-et-Vilaine.
Après une première année de résidence en 2018-2019, artistes et enseignantes se connaissent bien et adaptent pour 2019-2020 le projet au plus proche de leurs attentes respectives.

Les élèves de 4ème qui participent au projet Justice.s rencontrent pour la première fois les artistes intervenantes (Marie-Lis Cabrières et Fanny Fezans) au mois de septembre. Trois ateliers ont lieu en 2019 pour initier la réflexion.
Des ateliers concentrés sur une semaine (du 10 au 14 février 2020), menés par Fanny Fezans et Carol Cadilhac (en remplacement de Marie-Lis Cabrières) permettent ensuite d’aboutir à une petite forme de spectacle vivant.
Une semaine de répétition pour les 4 comédien·nes de Justice.s était prévue au mois de mars 2020 pour des répétitions en vue de la création future du spectacle. Elle a été annulée à cause de la pandémie de covid-19.

+ d’informations sur Vincent Collet / Le joli collectif