Les résidences

 

accompagnements, coproductions, réseau REM

Le Théâtre de Poche accueille toute l’année des équipes artistiques en résidence.
Être en résidence pour un·e artiste ou une équipe artistique, cela signifie être au travail sur un projet en création. Pour cela, une équipe peut avoir différents besoins et notre souhait, au TdP, est de pouvoir y répondre au mieux.
Quand cela est possible, nous leur apportons un apport financier et devenons ainsi coproducteur de ces futures créations. Les artistes peuvent être logé·es dans deux appartements mis à disposition par la mairie de Hédé-Bazouges. Différents espaces de travail sont également mis à disposition (théâtre, studio de répétition, place dans nos bureaux).
Selon les besoins et demandes formulées, nous pouvons aider les équipes à trouver d’autres logements, leur apporter notre soutien et nos regards sur le travail en cours, l’aide de notre directeur technique, ou encore les mettre en lien avec des partenaires et fournisseurs locaux.
Certaines résidences durent 5 jours, d’autres sont plus longues, voire sur plusieurs années. Elles sont parfois organisées uniquement par le TdP, parfois en collaboration avec des établissements scolaires.

C’est dans cette envie de faire du sur-mesure et pour réfléchir avec des théâtres amis que nous avons co-créé le réseau REM – Résidences Européennes en Mouvement (article paru dans La Scène à lire ici).
En collaboration avec la Balsamine (Schaerbeek / Belgique) et le Grütli (Genève / Suisse), nous avons imaginé un premier temps d’expérimentation pendant 2 ans (2020 et 2021) où, en permettant à des artistes de circuler entre nos pays et nos structures, nous pouvons tester de nouvelles manières d’accueillir des artistes en résidence. À terme, via cette coopération entre nos 3 théâtres européens, nous souhaitons améliorer les conditions d’accueil en résidence et innover en matière de médiation.

Au TdP, nous avons souhaité sortir les résidences du théâtre et imaginer des temps de création dans différents lieux insolites du territoire. En 20-21, les artistes belges et suisses auront ainsi l’occasion de créer dans une ferme, une scierie ou un centre commercial et en lien avec différents partenaires sociaux de la Bretagne romantique.

Ces projets sont rendus possibles grâce au soutien de l’Union européenne dans le cadre du FEADER – LEADER (réseau REM), du ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Bretagne (résidences en établissements scolaires en Bretagne romantique), du Département d’Ille-et-Vilaine (résidences en collèges).