Enora Boëlle

en tournée

sac à dos


Du CE1 au CM2
Durée: 30 min
Création 2021

“Si une fois adulte tu as toujours aussi peur, reviens me voir mais viens me voir à pied”.
Plus de trente ans après cette phrase prononcée par sa maitresse de CE1, Enora prend la route, seule, sac sur le dos. Son chemin, jalonné de rencontres humaines et animales, prend la forme d’un récit initiatique émancipateur qu’elle vient raconter aux enfants qui occupent aujourd’hui sa classe d’hier.

Dossier artistique

Distribution:
Texte, mise en scène et jeu : Enora Boëlle
Regards extérieurs : Marion Delabouglise et Marina Le Guennec
Production & diffusion : Élisabeth Bouëtard

contact :
Elisabeth Bouëtard, chargée de diffusion
09 81 83 97 20 ou elisabeth.bouetard@theatre-de-poche.com

Dates à venir

Sac à dos / séances en salle de classe 
Jeu. 1er décembre 2022 / 10h45 + 15h45
Ven. 2 décembre 2022 / 10h00 + 14h00

Dates passées

saison 21-22

Aubervilliers (93) / La Commune, centre dramatique national
Scolaires : du L.8 au V.12 février

Théâtre de Poche – Hédé-Bazouges
Octobre 2021

Générique

Production : Théâtre de Poche / Le joli collectif – Scène de territoire pour le théâtre, Bretagne romantique & Val d’Ille-Aubigné

Bio

Enora Boëlle est née en 1980 en Bretagne. Metteuse en scène, comédienne, autrice et fondatrice du joli collectif, elle est titulaire d’un Master mise en scène et dramaturgie à Paris X – Nanterre et a travaillé depuis une quinzaine d’années sur de nombreux textes contemporains.

De 2010 à 2019, elle codirige le Théâtre de Poche à Hédé-Bazouges – Scène de territoire Bretagne romantique et Val d’Ille – Aubigné. Fin 2019, elle se concentre exclusivement à son activité de création mais demeure une artiste active au sein du collectif.

Depuis 2016, elle développe un travail en solo qu’elle porte au plateau et met en scène. Elle ouvre des espaces de témoignage entre théâtralité et autofiction au cœur d’un espace scénique souvent vide, laissant la place au corps dans une expression textuelle et chorégraphiée.

Ces dernières années, les réflexions autour de la construction des identités, l’affirmation de soi ou comment trouver le courage d’être qui l’on est, jalonnent son travail. Ce parcours débute avec Moi, canard (2016), une adaptation du conte Le vilain petit canard par Ramona Badescù, à qui elle passe une commande d’écriture. Elle plonge ensuite dans les méandres de l’adolescence et crée J’ai écrit une chanson pour MacGyver (2017), un spectacle auto-documentaire. Le confinement du printemps 2020 la pousse à imaginer Sac à dos (2020), une forme courte qu’elle joue en salle de classe. Il y est question d’émancipation par la marche à pied.

Son quatrième projet en solo On ne dit pas j’ai crevé, sort en octobre 2021.  Inspiré de faits réels et du rapport étroit qu’elle entretient (malgré elle) à la mort, Enora Boëlle y joue sa propre finitude dans un texte co-écrit avec Robin Lescouët.

Pour Cœur avec les doigts, son nouveau projet, elle sera rejointe sur scène par trois autres interprètes. Ensemble elles observeront leurs constructions intimes et sociales de l’amour. La création est prévue pour l’automne 2024.Enora Boëlle analyse sa propre histoire et questionne nos constructions individuelles et collectives : comment les personnalités se forgent à travers des choix, des confrontations aux autres, des affirmations malgré les peurs que cela engendre. Ses spectacles, adressées aux jeunes et tous publics, ouvrent des espaces transversaux où la fiction flirte avec la réalité, où l’intime devient politique, où l’enfant de 9 ans croise les expériences de l’ado de 15 ou l’adulte de 40.