l’appel du dehors

fanny bouffort — lillico

éclosion
à partir de 7 ans / durée : 55′

Fanny Bouffort a choisi de développer sa nouvelle création, L’Appel du Dehors, dans un « paysage d’objets ». C’est avec des objets divers qu’elle va nous conter l’histoire de Lys Martagon, personnage tiré de la pièce éponyme, écrite par Sylvain Levey.

Cette jeune fille vit dans une ville entourée de montagnes et c’est dans la nature qu’elle se réfugie pour laisser libre cours à ses errances. Elle donne un nom à chacun de ses pas, questionne les arbres, répertorie les fleurs, les vents, les volcans… Elle est un peu trop bavarde, un peu trop sauvage, un peu trop tout, mais c’est cette démesure qui la rend libre, qui l’affranchit. Elle pousse les carcans, ou tout du moins les interroge.

À la frontière entre récit fictionnel et raisonnement philosophique, L’Appel du Dehors est un hymne à la liberté et à la joie. Comment ce sentiment, qui sommeille très secrètement en nous, bouillonne, pétille, pour finir par exploser ?

 

Informations pratiques



Générique

Conception du projet, jeu et mise en scène : Fanny Bouffort
Avec la complicité d’Alice Mercier
Dramaturgie : Pauline Thimonnier
Texte : Sylvain Levey
Lumière : Fabien Bossard
Construction : Juliette Bigoteau et Alexandre Musset
Régie et technique : Frank Lawrens

Production : Lillico – Rennes.
Coproduction : Théâtre de Poche, scène de territoire pour le théâtre – Bretagne romantique et Val d’Ille-Aubigné / Très Tôt Théâtre – Quimper / Maison du Théâtre – Brest / Le Strapontin, scène de territoire pour les arts de la parole – Pont-Scorff / Communauté de commune Erdre et Gesvres. Résidences de création et soutiens : La Minoterie – Dijon / Au bout du plongeoir – Thorigné-Fouillard / Théâtre du Cercle – Rennes / Théâtre de cuisine, La Friche Belle de Mai – Marseille / Le Volume – Vern-sur-Seiche.
Résidence d’artiste à l’école les Gantelles – Rennes (DRAC Bretagne / Ville de Rennes).
Aide à la création : Ville de Rennes / Région Bretagne / Ministère de la Culture – DRAC Bretagne.

Bio

Fanny Bouffort est comédienne et metteuse en scène.
Sa démarche artistique s’articule autour des questions de présence de l’acteur, d’une relation particulière au texte et à l’image sensible.
Depuis 2002, Fanny Bouffort développe de manière autodidacte une pratique corporelle variée en se formant auprès de Jo Lacrosse, de Gyohei Zaitsu – danseur Buto, de Katja Fleig, ainsi que de Serge Tranvouez . Elle se forme à la mise en scène au cours des ateliers de réalisations du Théâtre du Cercle à Rennes.

Au cours de son parcours, Fanny Bouffort est interprète pour plusieurs compagnies théâtrales : La Bande à Grimaud (Les Compagnons de la Peur),  Planches contact/Simon Diard (Comme un Zeppelin enflammes dans son vol de retour), la Compagnie Felmur avec qui elle a fait ses premiers pas sur des textes contemporains mis en scène par Gweltaz Chauviré (Preparadise Sorry now, III, Chto interdit aux moins de 15 ans) et la Compagnie Zusvex dirigée par Marie Bout dont elle est artiste associée (Ô ciel la procréation est plus aisée que l’éducation, Les Petites Pauses Poétique, Les Cahiers de Cent culottes et sans papiers, Miche et Drate, Landru, Irina Datcha). Petit à petit, elle s’intéresse aux formes marionnettiques et au théâtre d’objets.

En 2017 et 2018, elle suit les formations proposées par le Théâtre de Cuisine avec Christian Carrignon, Katy Deville, Charlot Lemoine, Jacques Templeraud, Francesca Bettini, Guillaume Istace et  Agnès Limbos.

Elle crée son premier spectacle 20 à 30 000 jours en 2015 en collaboration avec Lillico, scène pour l’enfance et la jeunesse à Rennes, se situant à la croisée du récit et du théâtre d’objets ou paysages d’objets.