carnet de poche

Vincent voisin

histoire et Histoire
à partir de 12 ans / durée : 1h

+ Ma.6 novembre – 20:00 avant-première aux Archives départementales d’Ille-et-Vilaine (dans le cadre des commémorations de l’Armistice 1918)

Tout commence avec le carnet de poche d’une jeune fille qui avait 13 ans à l’Armistice, en 1918. Cent ans plus tard, Vincent Voisin nous livre peu à peu ses secrets…

Entrer dans l’intimité d’une personne qu’on n’a jamais connue est une expérience singulière. Elle entraine Vincent Voisin dans une enquête sans fin pour découvrir qui est Henriette L M., l’auteure du carnet de poche. Qu’est-elle devenue ? A-t-elle eu des enfants ? Comment ce journal s’est-il retrouvé sur le trottoir ? Que sont devenus tous les protagonistes mentionnés dans le carnet ? Pour trouver des réponses, tout est permis : s’introduire dans l’immeuble où elle a vécu, rencontrer ses proches, partir en Hongrie… mais le plus troublant, n’est-ce pas la course effrénée de l’enquêteur ?

« Quand on regarde le ciel un soir d’été, certaines étoiles qui émettent de la lumière n’existent déjà plus. Elles ont fini leur course dans une formidable explosion décimant leurs poussières d’étoiles dans l’immensité. Elles ont laissé derrière elles cette lumière qui nous parvient encore. »

 

coproduction 18 – 19 du Théâtre de Poche

 

Informations pratiques

Générique

Mise en scène, jeu et adaptation : Vincent Voisin
Collaboration artistique : Mélanie Leray et Vincent Collet
Création lumière : Ronan Cabon
Extraits : Le fils de la nuit (1919) de Gérard Bourgeois – Collection Cinémathèque Française

Production : Cie 2052
Coproduction : Théâtre de Poche, scène de territoire pour le théâtre – Bretagne romantique et Val d’Ille-Aubigné / la salle Guy Ropartz – Rennes
Résidence : La Maison du Comédien Maria Casarès / La Paillette – Rennes
Remerciements : la Cinémathèque Française, Aurèlie Bidault, Odile Massart, Enora Boëlle, Jonathan Bidot

Bio

En 1996, avant d’intégrer l’école du Théâtre National de Bretagne, il travaille sous la direction de Giorgio Barberio Corsetti dans Le Château de Franz Kafka. A l’école, il sera formé par Jean-Paul Wenzel, Matthias Langhoff, Claude Régy, Catherine Diverrès, Xavier Durringer.

A la sortie en 1997, il joue dans LILIOM de Ferenc Molnar mis en scène par Laure Wolf. Par la suite, il participe à la création Les Bacchantes d’Euripide, projet européen dirigé par Matthias Langhoff. En 1998, il rejoint Jean-Paul Wenzel pour Croisade sans croix d’Arthur Koesler. Puis participe à la création de Le double de la bataille, chorégraphie de Catherine Diverrès.

De 2001 à 2010, il joue dans plusieurs créations du Théâtre des Lucioles: Igor etc. de Laurent Javayoles, Les ordures, la ville et la mort de R-W Fassbinder mis en scène par Pierre Maillet puis La Veillée de Lars Noren, co-mise en scène de Pierre Maillet et Mélanie Leray. Puis sous la direction de Mélanie Leray, il joue dans Erma et moi de Mario Batista et La chaise de Florian Parra.

De 2001 à 2007, il est vidéaste, performeur en compagnie de Stéphanie Marquet pour l’association HALO organisateur d’événements pluridisciplinaires. Depuis 2010, il a travaillé sous la direction d’Enora Boëlle dans Modeste proposition de Jonathan Swift et Brasserie de Koffi Kwahulé puis de Vincent Collet dans AVANT/APRES de Roland Schimmelpfennig.

Il participera prochainement à la création du projet Pouvoir ou pas toujours sous la direction de Vincent Collet. Il collabore en tant qu’assistant à la mise en scène à la création de La mégère apprivoisée de W. Shakespeare et Tribus de Nina Raines mis en scène par Mélanie Leray.