La Carpe et le Lapin

Alain Michard

Conférence-spectacle / À partir de 14 ans

Cours sauvages de l’histoire de l’art indompté.
En 3 épisodes

Chaque artiste porte en lui une histoire intime de l’art. Les artistes qui peuplent l’histoire d’Alain Michard sont pour une large part des irréductibles, des marginaux, des indomptables.

L’artiste, historien autoproclamé, vient à son auditoire les mains dans les poches, sans notes ni documents, pour se consacrer entièrement au récit.

Pour chaque cours, le choix des artistes est tenu secret, sachant qu’ils sont choisis de manière purement intuitive, sans recherche de cohérence esthétique ou historique. Au contraire, les plus « dépareillés » seront peut-être les mieux mariés.

Alain Michard nous invite ensuite à conclure cette conférence par une expérience, une mise en pratique.

Retrouvez Alain Michard avec le spectacle COUAC au Théâtre de Poche VEN. 15 et SAM. 16 janvier 2016.

Alain Michard est chorégraphe et artiste visuel. 
Il crée et présente son travail dans les théâtres, festivals de danse, mais aussi dans les lieux d’art contemporain (centres d’art, musées, biennales).
Une part importante de ses projets se construit dans un lien fort aux contextes, produisant des événements et des formes in situ et s’associe à d’autres artistes pour des collaborations (Nicolas Floc’h, Jocelyn Cottencin, collectif Stalker, Mustafa Kaplan, Loïc Touzé, Mickaël Phelippeau, Laurent Pichaud, Emmanuelle Huynh, Rachid Ouramdane
 notamment…). Il propose à des amateurs et à des habitants de participer à ses créations.
 Ainsi il a été invité et il a initié plusieurs résidences d’artistes et festivals (À domicile, Caravane, + si affinités, Osservatorio nomade, Autour de la table…) au croisement des arts de la scène et des arts visuels.
 Ses films vont du documentaire à la fiction, certains sont basés sur sa relation avec la danse.
 Ses projets sont traversés par les thèmes de l’errance, et de la recherche d’une communauté, d’une famille à réinventer. Il a été interprète, notamment pour Odile Duboc, Marco Berrettini, Boris Charmatz, Xavier Marchand (théâtre) et Judith Cahen (cinéma). Il a été lauréat Villa Kujoyama-Kyoto (2001) et lauréat Villa Médicis Hors les murs-Istanbul (2009).