merlin

guillaume bailliart — groupe fantômas

saga en plein air
à partir de 14 ans / durée : 5h45 – 4 épisodes

Merlin est un grand récit utopique et catastrophique, adapté de l’œuvre monumentale de Tankred Dorst, Merlin ou la terre dévastée.
Une épopée burlesque structurée comme un feuilleton théâtral en deux grandes parties et quatre épisodes, à vivre en extérieur, à Hédé-Bazouges, au pied des ruines du château !

Dans un monde en proie aux bouleversements, Merlin, fils du diable, désireux de faire le bien, invente une utopie dite de « la Table Ronde ». Avec lui, Arthur, Lancelot, Guenièvre, Perceval, Mordret, Gauvain, Vivianne… se retrouvent embarqués dans une folle aventure marquée par les passions, les désirs et les désillusions jusqu’à la catastrophe. Incontrôlables, les membres du Groupe Fantômas envahissent la scène pour en faire un espace de jeu débordant.

Merlin interroge tout à la fois l’héroïsme et la décadence, le réel et le merveilleux. Touchant du doigt la dimension collective des légendes, cette saga porte avec elle un éclairage détonnant sur les incohérences et contradictions de notre monde.

 


avec le soutien de l’Onda, Office national de diffusion artistique

Informations pratiques



Générique

Texte : Merlin ou la terre dévastée de Tankred Dorst, en collaboration avec Ursula Ehler
Traduction : Hélène Mauler et René Zahnd
Mise en scène : Guillaume Bailliart
Avec : Marion Aeschlimann, Heidi Becker-Babel, Guillaume Bailliart, Vivianne Balsiger, Alizée Bingöllü, Coline Galeazzi, Pierre-Jean Etienne, Etienne Gaudillère, François Herpeux, Yann Métivier, Marie Nachury, Théodore Oliver, Arthur Vandepoel
Costumes : Coline Galeazzi
Lumières : Jérémie Quintin
Musique : Marie Nachury
Régie plateau : Elvire Tapie
Assistant à la mise en scène : Théodore Oliver
Regards extérieurs : Martin Barré (préparation physique), Jordi Gali (scénographie), Olivier Maurin (jeu et mise en scène), Antoine Müller (philosophie), Romain Nicolas (dramaturgie)
Crédits photos : Blandine Soulage Rocca et Clément Fessy

Production : Groupe Fantômas.
Coproduction : Théâtre de Villefranche-sur-Saône / CNCDC Chateauvallon / Théâtre Nouvelle Génération, Centre dramatique national de Lyon / Regards et Mouvements, Hostellerie de Pontempeyrat.
Avec le soutien de : Ministère de la Culture – DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et de la SPEDIDAM. La SPEDIDAM, société de perception et de distribution qui gère les droits des artistes interprètes en matière d’enregistrement, de diffusion et de réutilisation des prestations enregistrées.
Remerciements : Goethe Institut – Lyon / TNP-Villeurbanne / NTH8 / Théâtre de l’Iris / Martin Barré.
L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté.
Le Groupe Fantômas est une compagnie théâtrale subventionnée par la région Auvergne-Rhône-Alpes et la Ville de Lyon.

Bio

Formé au Conservatoire d’Avignon, puis dans le cadre d’un Compagnonnage Théâtre mené par la compagnie les 3/8, Guillaume Bailliart cofonde en 2003 la coopérative d’acteurs l’Olympique Pandemonium. Il y joue, écrit et met en scène pendant trois ans, notamment Comment rester vivants quand on est entourés de morts, Résidu, Richard trois, acteurs chroniques 0/1/2/3, On dirait une Solfatare.
Entre 2004 et 2009, il travaille sous le direction de Gwenaël Morin dans Voyage à la lune, Comédie sans Titre d’après Lorca, Les Justes de Camus, Philoctète de Sophocle, Lorenzaccio d’après Lorenzaccio de Musset. Il est également dirigé par Michel Raskine dans Périclès de William Shakespeare et Huis Clos de Jean Paul Sartre.
En 2007, il cofonde l’association Nöjd. Dans ce cadre, il joue dans La Musica deuxième de Duras, mis en scène par Mélanie Bestel, puis écrit et met en scène Les Chevaliers. Il met également en scène Yvonne Princesse de Bourgogne de Gombrowicz avec Mélanie Bourgeois, et joue dans Innocence de et par Howard Barker.
En 2011, il joue dans Je suis un metteur en scène japonais, chorégraphié par Fanny de Chaillé et devient interprète dans plusieurs de ses projets par la suite, notamment Le Groupe en 2014, et Les Grands en 2017.
En 2013, il fonde le Groupe Fantômas et crée le spectacle Tartuffe d’après Tartuffe d’après Tartuffe d’après Molière joué plus de 85 fois depuis sa création, en France et à l’étranger.
En 2016 et 2017, au sein du Groupe Fantômas, il met en scène Merlin, feuilleton théâtral créé en deux parties, adapté de l’œuvre monumentale du dramaturge allemand Tankred Dorst.
En parallèle, il mène deux projets de collaboration artistique à la mise en scène, un avec la compagnie lilloise Vaguement compétitifs, sur l’adaptation théâtrale de La violence des riches de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, et l’autre avec l’Arbre Canapas sur la création musicale Je ne suis pas une bête sauvage d’après l’œuvre d’Adolf Wölfi.
Depuis sa rencontre avec Ludor Citrik en 2013, il dirige régulièrement avec lui des stages de formation professionnelle autour de la figure du Bouffon.