à brûle pourpoint

jean-baptiste andré et julia christ
— association w

tout public dès 8 ans / durée : 30′

Une danseuse, un danseur, une sono portative et quelques chaises.
De cette scénographie minimaliste, Julia Christ et Jean-Baptiste André vont écrire une rencontre intemporelle où la musique est le troisième personnage de l’histoire.
Toujours proche du public, le duo considère l’espace du jeu et l’espace du public comme une seule et même scène.
Se laisser regarder, ne rien cacher.
Confier la maladresse, les tentatives, les risques et les chocs d’une rencontre.
Atteindre la tendresse.


Informations pratiques

Générique

Conception, chorégraphie, interprétation : Jean-Baptiste André et Julia Christ
Régie son : Franck Lawrence
Costumes : Charlotte Gillard
Production, diffusion : Christophe Piederrière
Crédit photo : Benoît Thibaut

Production : Association W
Coproduction : Association W, Théâtre Onyx / Saint-Herblain
Soutien : Théâtre de la Paillette – Rennes

Bio

L’association W est une compagnie de cirque contemporain fondée en 2002 par Jean-Baptiste André qui met en œuvre des projets dans les arts du spectacle vivant. Il a bâti l’association W avec l’idée maîtresse de mener un projet artistique transversal, sans chercher une quelconque forme de juxtaposition de disciplines, mais en faisant la part belle à une écriture qui, par nature, reste ouverte et perméable à la spontanéité de la rencontre. Il s’est attaché à ce que la collaboration et l’échange soient au cœur de la démarche artistique.
W : Lettre double, lettre palindrome, initiale du travail et d’un processus (« work-in-progress »), pareille à une fissure sur la coquille des genres.
Chaque projet prolonge une démarche qui interroge les champs artistiques, les formats et les contextes de représentation.
Chaque projet s’imagine à partir de collaborations inédites et se réalise avec des partenaires multiples.

W est aussi plateforme de production et d’hébergement pour d’autres projets (festival Brise-glace traversée transartistique produit et organisé à Reims en 2008 ; projet de création Soul corner de l’artiste allemande Julia Christ).

Les années 2013-2016 ont été animées par la question du ‘format’ (trois créations ont vu le jour, traversées chacune par une approche de cette notion). Un autre cycle s’est porté sur les années 2017-2020 sur la thématique du ‘singulier/pluriel’, autour de laquelle se sont articulés plusieurs projets (une conférence, deux créations, une série de films). L’année 2021 voit s’engager plusieurs propositions autour de la notion de variation.